1. Glossaire des pathologies
  2. Personnes âgées
  3. Ostéoporose

Ostéoporose

L’ostéoporose est une maladie du squelette qui affecte les os par la diminution de la densité osseuse et l’altération de la micro-architecture des os. Les os deviennent alors bien plus fragiles, augmentant ainsi le risque de fracture (col du fémur, poignet, hanche, vertèbres…).

Cette maladie chronique, liée au vieillissement, touche principalement les femmes, après la ménopause (entre 2,5 et 3,5 millions en France) mais aussi les hommes, à partir de 65 ans.

Le plus souvent, l’ostéoporose n’engendre aucun symptôme manifeste. Cette maladie silencieuse se déclare généralement lors d’une fracture, c’est à ce moment-là que la perte osseuse est constatée. ​Il existe toutefois quelques indices qui permettent de détecter une éventuelle ostéoporose, notamment une réduction de la taille (d’au moins 3 cm), signe d’un affaissement des vertèbres entraînant d’importantes douleurs au dos. Des antécédents familiaux, un poids trop insuffisant, une ménopause avant 40 ans ainsi que la prise de certains médicaments (comme les corticoïdes, les hormones thyroïdiennes ou l’héparine) représentent également des facteurs à risque.

L’ostéoporose peut également être révélée au cours d’un examen radiologique : l’ostéodensitométrie qui permet de connaître sa densité minérale osseuse.

Vivre à domicile les difficultés

Lorsqu’une ostéoporose est détectée, il est important de modifier ses habitudes de vie afin d’éviter d’éventuelles complications comme de fortes douleurs, une perte d’autonomie, une réduction de la qualité de vie…

Le but est de prévenir les accidents et d’empêcher de possibles fractures. Le domicile doit donc être aménagé en conséquence pour limiter les obstacles et les déplacements doivent être facilités le plus possible.

Une bonne hygiène peut permettre de réduire la perte osseuse. Cela passe en particulier par une alimentation équilibrée, riche en calcium et en vitamine D. La personne atteinte d’ostéoporose devra donc privilégier les aliments comme les produits laitiers, poissons gras, œufs, légumes verts, lait… Quand cet apport n’est pas suffisant, calcium et vitamine D peuvent être prescrits en complément par le médecin.

Elle devra également pratiquer une activité physique régulière (marche, danse, tennis qui aident à maintenir la résistance des os), limiter sa consommation d’alcool, de tabac et de caféine. Un traitement médicamenteux peut parfois être ajouté, si cela ne suffit pas à diminuer la destruction des os (médicaments comme les bisphosphonates, les SERMs, la parathormone synthétique).

L’aide à domicile, son rôle pour votre quotidien

​Une personne atteinte d’ostéoporose peut parfaitement vivre une vie normale si elle suit bien son traitement. En revanche, en cas de fractures invalidantes, elle peut avoir besoin de l’aide d’une auxiliaire de vie pour effectuer les tâches de la vie quotidienne (tâches ménagères, préparation des repas, aide à la toilette, etc.).​

La maladie peut parfois provoquer chez les personnes atteintes une anxiété liée à la peur de tomber et donc au risque de fracture. La perte d’autonomie peut même les conduire jusqu’à la dépression. L’auxiliaire de vie devra, par conséquent, être un réel soutien afin d’éviter au malade de sombrer dans la solitude.

Vitalliance vous propose des intervenants spécialisés dans la prise en charge des personnes atteintes de la pathologie ostéoporose :

Notre offre pour les personnes âgées

Created by Icon Fairfrom the Noun Project