1. Glossaire des pathologies
  2. Personnes âgées
  3. Démence sénile

Démence sénile

La démence sénile n’est pas une conséquence directe liée au vieillissement. Elle sert à décrire les symptômes concernant les maladies et les troubles touchant le cerveau. Le type de démence le plus courant est la maladie d’Alzheimer mais il en existe bien d’autre.

Les symptômes sont variés et consistent en une perte globale des fonctions mentales : communication et langage, apprentissage, pensée, mémoire, affect, raisonnement et jugement, résolution de problème, capacité de concentration…

Il existe 3 types de démences séniles :

Accompagner au quotidien

Plus on est âgé, plus le risque de démence est grand. Il est toutefois possible de réduire ce risque de manière considérable en respectant des règles de vie saines. Quelques conseils suivis par les auxiliaires de vie :

Quelques conseils pour les soins à domicile

L’intervenant à domicile va impliquer le plus possible la personne dans les décisions relatives aux soins. Par exemple, choisir elle-même la robe qu’elle veut porter ou ce qu’il y aura au menu. Même si cela prend un peu plus de temps, il faut la laisser s’habiller ou se laver elle-même. Les personnes atteintes de démence restent ainsi plus longtemps actives et autonomes, ce qui est bon pour leur dignité.

L’intervenant à domicile va utiliser un langage simple et ne transmettre qu’un message à la fois. Pas de longues phrases ou de mots compliqués. L’intervenant va également utiliser le plus de signaux non verbaux possible (gestes avec les mains…)

L’intervenant à domicile a une vertu : la patience. Les soins sont souvent éprouvants. Des sentiments comme la frustration et l’impuissance sont inévitables. Sachez toutefois qu’une personne atteinte de démence ne dit rien consciemment ou ne fait rien volontairement pour blesser.

L’intervenant à domicile va structurer les soins car les personnes atteintes de démence ont besoin de structure. Dans la mesure où leurs points de repère mentaux disparaissent, les personnes cherchent le plus de points de repère possibles dans de petites choses : emploi du temps fixe, endroits fixes pour ranger les affaires…

L’intervenant à domicile va encourager la personne à rester active. Plus longtemps une personne reste active, mieux c’est. Il faut essayer de décharger le moins possible une personne atteinte de démence, même si tout n’est plus aussi évident qu’avant !

Vitalliance vous propose des intervenants spécialisés dans la prise en charge des personnes atteintes de la pathologie démence sénile :

Notre offre pour les personnes âgées

Created by Icon Fairfrom the Noun Project