1. Glossaire des pathologies
  2. Personnes handicapées
  3. Hémiplégie

Hémiplégie

L’hémiplégie est une paralysie qui affecte une ou plusieurs parties du corps (bras, jambes, visage), seulement d’un seul côté. C’est donc une diminution ou une abolition complète du côté droit ou gauche du corps.

Elle peut être totale ou partielle (dans ce cas, certains mouvements sont encore possibles).

Il existe deux formes d’hémiplégie :

– l’hémiplégie spasmodique : les muscles atteints sont raides et contractés.

– l’hémiplégie flasque : les muscles atteints sont mous et affaiblis.

Cette paralysie est due à une atteinte du système nerveux central, donc au cerveau et à la moelle épinière : les muscles ne reçoivent plus l’ordre d’exécuter des mouvements.

L’hémiplégie est généralement causée par un accident vasculaire cérébral, qui est la cause la plus fréquente, ou encore par un traumatisme cérébral, une hémorragie cérébrale, une tumeur au cerveau ou une infection (abcès cérébral, encéphalite…)

Il est indispensable d’identifier la cause d’une hémiplégie afin d’éviter les complications, voire même la faire régresser.

Vivre à domicile les difficultés

L’hémiplégie provoque donc des troubles moteurs mais pas uniquement. Le malade peut ressentir des douleurs au niveau des membres atteints et avoir des troubles du langage : c’est l’aphasie. Les personnes souffrant d’hémiplégie ont du mal à articuler et à trouver leurs mots. Elles peuvent aussi avoir des troubles des sphincters entraînant rétention ou incontinence urinaire, ou incontinence fécale.

Des difficultés à déglutir ainsi que des troubles sensoriels et sexuels, se traduisant par une diminution de la libido et des problèmes d’érection et d’éjaculation chez les hommes, peuvent également apparaître.

La plus grande difficulté pour la personne hémiplégique est la perte d’autonomie entraînant une grande dépendance vis-à-vis des autres et pouvant parfois mener à la dépression.

L’aide à domicile, son rôle pour votre quotidien

​Il n’y a pas de traitement permettant de guérir d’une hémiplégie. Mais une rééducation entreprise le plus rapidement possible après son déclenchement peut permettre au malade de retrouver quelques gestes moteurs afin de lui assurer une certaine autonomie. ​L’essentiel est qu’il puisse récupérer la plus grande mobilité possible. Cette rééducation doit être assurée par des professionnels (kinésithérapeute, orthophoniste, ergothérapeute, psychologue).

Le rôle de l’auxiliaire de vie sera d’assurer la continuité du traitement de tous ces professionnels une fois au domicile.

Concernant les troubles du langage, l’aide à domicile devra adapter sa communication à celle de la personne hémiplégique, lui laisser le temps de s’exprimer formuler des phrases courtes sans infantiliser le langage.

Elle devra également l’aider dans les gestes de la vie quotidienne (aide à la toilette, habillage, préparation des repas etc.) pour lui permettre de se réadapter facilement à son cadre de vie.

​La dépression est fréquente chez les personnes atteinte d’hémiplégie. L’auxiliaire de vie devra donc être un soutien moral et psychologique, favoriser les échanges et la communication afin d’éviter l’isolement. ​

Vitalliance vous propose des intervenants spécialisés dans la prise en charge des personnes atteintes de la pathologie hémiplégie :

Notre offre pour les personnes handicapées

Created by Icon Fairfrom the Noun Project