1. Glossaire des pathologies
  2. Personnes handicapées
  3. Escarre

Escarre

Une escarre est une plaie concernant les malades alités ou longuement immobilisés dans des fauteuils roulants. le mot escarre vient du latin “escara” qui signifie “braise” ou “brûlure”.

Ces plaies de pression surviennent quand les tissus sont trop longtemps comprimés entre un plan dur (fauteuil, lit) et une saillie d’un os. Ces plaies peuvent, dans des cas extrêmes, entraîner la mort de la personne par infection généralisée ou par atteinte profonde des tissus allant jusqu’à une artère. Mécaniquement, la pression permanente sur la zone va altérer la circulation sanguine au niveau du muscle. Ce dernier va manquer d’oxygène (hypoxie tissulaire), ce qui va créer une nécrose qui va remonter vers la surface de la peau en la creusant, parfois jusqu’au muscle, puis à l’os (risque d’infection).

Chez les personnes en fauteuil roulant, les escarres vont apparaître sous les fesses, les muscles étant compressés entre le fauteuil et les ischions. Parfois, une paralysie prive le patient de la sensibilité nécessaire pour détecter le début d’escarre. En effet, un changement régulier de position permet d’éviter ces plaies (micromouvements).

Si une escarre est trop importante, il faut recourir à la chirurgie pour reconstituer la zone par utilisation d’un lambeau musculo cutané qui va autant combler la cavité créée que refermer la peau en superficie. Les conséquences d’une telle opération sont lourdes : 10 jours pour la première cicatrisation, 21 jours pour la consolidation, impossibilité de s’asseoir pendant 45 jours.

Accompagnement et prévention

Bon nombre de personnes immobilisées parlent d’une baisse de vigilance avec le temps ce qui, à un moment ou un autre, va entraîner l’apparition d’une escarre.

Lorsqu’un patient bénéficie d’un accompagnement à domicile, l’auxiliaire de vie pourra solliciter le patient pour changer régulièrement de position dans la journée. Bien évidemment, ces changements de positions seront facilités par l’aide de l’intervenant.

De plus, si l’auxiliaire réalise une aide à la toilette ou une aide à l’habillage par exemple, elle pourra détecter les premières rougeurs, signe d’une escarre naissante. Le signalement immédiat à un Service de Soins Infirmiers à Domicile permettra une action préventive pour stopper immédiatement la progression de la plaie.

Notons également qu’un intervenant à domicile pourra veiller à une bonne alimentation, ce qui est primordial. Un apport suffisant en protéines (constituant du muscle) retardera l’apparition de l’escarre.

Vitalliance vous propose des intervenants spécialisés dans la prise en charge des personnes atteintes de la pathologie escarre :

Notre offre pour les personnes handicapées

Created by Icon Fairfrom the Noun Project