Evasion : faire sortir les clients de chez eux, l’interview de Stéphanie et Aurélie

Publié le 07 septembre 2020

  1. Accueil
  2. Agences Vitalliance
  3. Angers

Aurélie Testard (Directrice Régionale Nord Ouest) et Stéphanie Saint-Marc (Responsable de l’agence de Poitiers), à l’origine de l’équipe Évasion, partagent leurs expériences.

Pouvez-vous expliquer en quoi consiste votre rôle au sein de l’équipe Évasion ?

Stéphanie : Notre rôle au sein de l’équipe est double. Tout d’abord nous mettons en place des projets concrets pour nos clients. C’est l’objectif central de l’équipe Évasion. Sans la mise en place de projets auprès de nos bénéficiaires, cela ne servirait pas à grand-chose de créer une telle équipe. Notre but est d’aller plus loin dans les projets d’accompagnement que nous proposons. En parallèle, nous sommes aussi garants du lien avec les associations locales, les centres de vacances, les acteurs qui sont compétents dans ce domaine et nos clients. Aussi, nous nous faisons le relais de ces expériences et de ce réseau. Nous partageons beaucoup d’informations et d’idées au sein de l’équipe Évasion mais aussi et surtout avec d’autres responsables d’agence. Et ce afin que tous puissent se rendre compte de l’impact positif que peuvent avoir de telles actions sur les personnes accompagnées.

Aurélie : Mon rôle au sein de l’équipe est d’être force de proposition et de mettre en place des actions au niveau de l’agence, de ses équipes et des intervenants. Je me dois donc d’être l’un des moteurs de ce type de projets de vie. De plus, certains de nos clients ont, à première vue, perdu l’envie de pratiquer des activités de loisirs. Aussi, il est important de leur montrer et les convaincre des bénéfices d’avoir une vie sociale épanouie. J’ai d’ailleurs des exemples concrets de bénéficiaires qui étaient dans le refus de toutes activités et qui après en avoir fait une puis deux, sont maintenant en demande d’en faire davantage.

Quels sont les facteurs clés de succès de ces projets de vie pour les bénéficiaires ?

Stéphanie : Je dirais qu’en premier lieu, c’est le caractère innovant du concept. De plus, en opposition avec la pensée commune qui est de croire que ce n’est pas possible pour des personnes dépendantes de pratiquer des activités de loisirs, nous avons un discours encourageant et nous sommes force de proposition dans le type d’actions qui peuvent être mises en place. Le tout, toujours dans une logique de faisabilité, de partage et d’échange avec les équipes d’intervenants et la famille.

Aurélie : En plus de la volonté des clients de pratiquer une activité, un facteur clé de succès du concept est l’implication des équipes d’Auxiliaires de Vie. C’est dans ce cadre que nous avons développé au niveau de l’agence le rôle de référent d’équipe. Celui-ci est en charge de développer et encourager les activités en extérieur. Ainsi, le référent organise le planning des actions, prend contact avec les partenaires et assure la mise en place et le suivi.

Comment mesurez-vous les impacts de tous ces projets ?

Stéphanie : Auprès des bénéficiaires, mesurer l’impact que de telles actions ont sur eux est simple : les remerciements que nous recevons et les sourires qui naissent sur leurs visages ! Par exemple, lorsque cet été nous avons mis en place des sorties et après- midi « découverte et essai d’un fauteuil tout terrain », la bonne humeur, la satisfaction et la joie que nous pouvions voir étaient nos meilleurs récompenses. Au niveau des équipes, que ce soit en agence ou bien sur le terrain au contact des bénéficiaires, c’est un moyen en plus d’accompagner dans la vie quotidienne. Nous n’avons clairement pas envie de revenir à la simple prise en charge des besoins au domicile. C’est tellement plus gratifiant et satisfaisant !

Aurélie : Je dirais, qu’au delà des bénéfices sur la satisfaction de nos clients, l’un des impacts est la façon dont nous nous différencions par rapport aux autres acteurs du secteur. Nous avons beaucoup de retours positifs de nos partenaires qui nous recommandent auprès des personnes dépendantes. Aussi, lorsque nous recrutons de nouveaux intervenants à domicile, nous en parlons systématiquement. C’est devenu un argument de choix qui nous aide beaucoup à convaincre de nous rejoindre. L’accompagnement vers les loisirs rend plus attractif le métier qui est clairement l’un des challenges du secteur dans les prochaines années.

Une dernière chose à partager ?

Stéphanie : J’adore ce coté là du métier. Une personne m’a appelé sur la thématique sport. On a pris contact avec des associations locales et on a construit le projet tous ensemble. Aujourd’hui, il fait du sport régulièrement. Ce sont des rencontres humaines géniales.

Aurélie : Ces activités d’évasion créent un lien plus fort entre les clients, les
équipes d’intervenants mais aussi les chargés de clientèle en agence. Par exemple, Marion (Chargée de clientèle à l’agence) va faire du sport avec un client !

Coordonnées des agences

À propos de l'auteur

Équipe Vitalliance