1. Glossaire des pathologies
  2. Personnes âgées
  3. Diabète

Diabète

Le diabète est une maladie chronique qui se traduit par un taux trop élevé de sucre dans le sang. Cet excès de sucre est dû à un trouble de l’assimilation d’une hormone produite par le pancréas : l’insuline. On parle alors d’hyperglycémie.

Il existe deux types de diabète :

Ce dernier type de diabète est beaucoup plus fréquent puisqu’il touche 90% des personnes atteintes.

Dans le cas d’un diabète de type 2, soit le pancréas fabrique encore de l’insuline mais en quantité insuffisante, soit l’insuline n’agit pas efficacement. On parle alors d’insulino-résistance. Cela se traduit par une augmentation du taux de sucre dans le sang et donc une hyperglycémie.

Le diabète de type 2 est causé par une mauvaise alimentation, l’obésité et le surpoids, le manque d’activité physique. Un facteur génétique peut également en être la cause.

Lorsqu’un diabète de type 2 est détecté, il faut impérativement qu’il soit traité afin de ralentir son évolution et d’empêcher les complications.

Pour cela, la personne diabétique doit adopter une hygiène de vie saine, une alimentation équilibrée ainsi qu’une activité physique régulière.

Des médicaments antidiabétiques peuvent parfois être ajoutés en complément.

Si le changement d’hygiène de vie et les antidiabétiques ne suffisent pas, le médecin peut également prescrire un traitement par insuline pour contrôler la glycémie.

Ce type de diabète est sournois car il y a très peu de symptômes, à part l’hyperglycémie permanente. Plusieurs années peuvent donc s’écouler avant qu’il ne soit détecté.

Vivre à domicile les difficultés

Un diabète de type 2 mal géré entraîne, à long terme, de nombreuses complications notamment au niveau du coeur, des reins, des yeux, des artères et des nerfs. En effet, des maladies cardio-vasculaires, une insuffisance rénale mais aussi la cécité sont autant de risques encourus si la personne ne traite pas correctement sa maladie.

Le diabétique doit donc s’adapter aux contraintes et modifier ses habitudes. Il doit, au quotidien, contrôler et gérer sa glycémie, adopter une alimentation saine et équilibrée. Pour cela, il doit diminuer sa consommation de sucre mais doit continuer à manger des sucres lents et rapides lors des repas afin d’éviter les hypoglycémies. Il doit également pratiquer une activité sportive très régulière (marche, vélo, natation…)

Afin d’éviter les complications, il doit prévenir et traiter les infections, prendre soin de ses pieds (le diabète est l’une des causes principales des amputations. En France, 10 000 amputations sont liées à un diabète mal géré) et avoir une bonne hygiène dentaire.

L’aide à domicile, son rôle pour votre quotidien

L’auxiliaire de vie doit avoir, à la fois un rôle de soutien psychologique face à la maladie mais aussi de contrôle extrêmement rigoureux du respect des bonnes règles d’hygiène de vie.

Pratiquer une activité physique régulière est indispensable pour lutter contre le diabète. L’auxiliaire de vie devra donc motiver la personne diabétique à faire de l’exercice, privilégier les sorties à pieds, la marche etc.

Elle devra également veiller à ce qu’elle surveille son alimentation et devra, pour cela, faire les courses en fonction de son régime et préparer des repas adaptés.

Elle devra aussi savoir régir en cas d’hypoglycémie et être en mesure de « resucrer » rapidement la personne diabétique.

Enfin, l’auxiliaire de vie devra s’assurer que la personne prend bien son traitement, en cas de prise d’antidiabétiques ou d’insuline.​

Vitalliance vous propose des intervenants spécialisés dans la prise en charge des personnes atteintes de la pathologie diabète :

Notre offre pour les personnes âgées

Created by Icon Fairfrom the Noun Project