Vitalliance

Habitat inclusif

Vitalliance dispose d'expériences réussies dans l'accompagnement de dispositifs d'Habitat Inclusif depuis plusieurs années.

L'habitat inclusif en quelques mots…

Habitat inclusif
L'habitat inclusif, aussi appelé habitat accompagné, partagé et inséré dans la vie locale (HAPI), est un logement ou un regroupement de logements avec des services adaptés et mutualisés, spécialement conçus pour les personnes en situation de handicap ou en perte d'autonomie.

Véritable « chez soi », comprenant un (ou des) espace(s) privatif(s) et des espaces partagés, l'habitat accompagné, partagé et inséré dans la cité (HAPI) permet de mettre en commun les aides financières et humaines de ses habitants, mais également de participer à un projet de vie sociale et partagée. L'objectif de ces dispositifs vise à prôner la convivialité et la solidarité entre les habitants, mais également de lutter contre l'isolement et la solitude, et de laisser le libre choix de son lieu de vie.

Suite au rapport Piveteau/Wolform sur l'habitat inclusif, l'appellation “habitat inclusif” est désormais remplacée par “habitat accompagné, partagé et inséré dans la vie locale” (HAPI), intégrant en effet l'environnement de l'habitat.

La CNSA est chargée de l'organisation territoriale du développement de l'HAPI, en lien avec les Départements, véritable partie prenante sur leur territoire. En savoir plus

Vitalliance et l'habitat inclusif

Vitalliance intervient dans des formes variées d'habitat accompagné, partagé et inséré dans la vie locale (HAPI) depuis 2013, en développant des accompagnements personnalisés dans le cadre de partenariats avec le secteur associatif, professionnel, ou des familles directement concernées.

De nombreux dispositifs ouverts et à venir

  • Angers
  • Bertren
  • Cagnes-sur-mer
  • Chambéry
  • Evreux
  • Garches
  • Grasse
  • Laroque Timbaut
  • Les Abrets en Dauphiné
  • Lescar
  • Lomme
  • Méricourt
  • Nice
  • Olonzac
  • Pau
  • Pessac
  • Ustaritz
  • Versailles
  • Voiron

Focus sur deux dispositifs d'habitats inclusifs pour lesquels Vitalliance intervient :

Maheva (Ustaritz, Pyrénées-Atlantiques)

Dispositif ouvert en novembre 2018 et porté par un consortium composé de 4 partenaires :

  • Office 64 de l'habitat (Bailleur social)
  • Mairie d'Ustaritz et son CCAS
  • Centre Hospitalier de la Côte Basque et son SAMSAH
  • SEAPB (service de mandataires judiciaires)

Vitalliance, en tant que prestataire d'aide humaine, est liée par une convention de partenariat avec les 4 entités.

5 personnes atteintes de lésions cérébrales ou de traumatismes crâniens cohabitent au sein de 2 appartements reliés, formant ainsi une grande colocation. Chacune des personnes dispose d'un espace privatif avec sa chambre et une salle de douche. Des espaces collectifs permettent de partager les repas et les temps d'animation.

Des professionnels encadrent et assurent le quotidien : des auxiliaires de vie, une référente de maison, une animatrice de la vie sociale et partagée, les animatrices et l'équipe pluridisciplinaire du SAMSAH.

Vivre aux vignes (Grenoble, Isère)

Les Vignes est un dispositif porté et animé par un consortium composé de 7 partenaires :

  • Une association de familles
  • Le CCAS de la ville de Grenoble
  • ACTIS (Bailleur social)
  • Le Conseil Départemental de l'Isère
  • Sud-Isère Téléalarme
  • L'association Territoires
  • La Mutualité Française de l'Isère

Implanté au cœur de l'île verte, quartier calme et proche des commerces et commodités à Grenoble, ce dispositif d'habitat partagé peut accueillir 18 personnes. Il est composé d'espaces privatifs (11 appartements 2 pièces, de 4 chambres en colocation), ainsi que des espaces partagés : salles de restauration et salons collectifs.

Vitalliance est chargée des services d'accompagnement à domicile au service des locataires, via une présence en continue d'auxiliaires de vie pour les accompagner dans les actes essentiels de la vie quotidienne.

Ils nous font confiance

Logo Certification Cap'Handéo

Vitalliance participe à la réflexion de Cap'Handéo sur le sujet.

La liste des agences certifiées Cap'Handéo, en prestataire, est disponible auprès de nos services.

Comment intervient Vitalliance dans les projets d'habitats inclusifs partagés ?

Vitalliance concourt au développement de projets d'habitats partagés dans les 2 temps forts des projets :

1. Conseil et expertise au montage du projet

La réflexion et la création de projets d'habitats partagés requièrent une expertise dans le montage et le développement de projets. C'est pourquoi, depuis 2016, Vitalliance a dédié un service consacré à l'accompagnement des porteurs de projets, grâce à l'expertise de Karine Pirouelle, ingénieure sociale, et responsable de projets nationaux.

Karine et son équipe vont intervenir dans l'accompagnement des porteurs de projets dans toutes les étapes de l'élaboration et de la création, à savoir :

2. Partenaire de service à domicile, expert de la prise en charge de la dépendance

Une fois le projet abouti, et les résidents installés dans leur nouveau domicile, Vitalliance intervient comme service d'aide à domicile.

Nous identifions et recrutons les auxiliaires de vie formé(e)s et qualifié(e)s au service des locataires des habitats accompagnés, partagés et insérés dans la vie locale (HAPI), afin de les accompagner et leur assurer sécurité et bien-être physique, mental et environnemental, en favorisant la stimulation à l'autonomie et la restauration du pouvoir d'agir. Concrètement cette aide intervient dans les actes de la vie quotidienne : aide au repas, courses, toilette, entretien du cadre de vie, aide au lever et au coucher, aide administrative…

L'habitat partagé, une alternative encore méconnue

Un sondage effectué auprès d'un échantillon de 231 clients et professionnels nous a permis de mieux comprendre les attentes et enjeux des habitats partagés.

L'avis de nos clients

  • 57% de nos clients disent ne pas savoir ce qu'est un habitat partagé.
  • Parmi ceux qui connaissent ces dispositifs, la possibilité de continuer à vivre à son domicile en toute sécurité car celui-ci est adapté, et la rupture de l'isolement social sont les 2 motifs qui les inciteraient à emménager dans un habitat inclusif.
Habitat inclusif - graphique client
  • Vivre à domicile en sécurité malgré le handicap et/ou la perte d'autonomie
  • Rompre l'isolement et partager des moments conviviaux avec les autres habitants
  • Pouvoir mutualiser les frais : l'aide humaine, la nourriture, l'animation, etc.
  • Me rapprocher de mes proches

L'avis de nos partenaires

  • 80% connaissent le concept d'habitats partagés mais déplorent la faiblesse de “l'offre”
  • 46% considèrent comme très bénéfique ce type de dispositifs pour favoriser l'autonomie des personnes en situation de handicap ou de perte d'autonomie
  • 42,4% estiment la mutualisation des ressources comme l'un des bénéfices clés de ce type d'habitat.
Habitat inclusif - graphique experts
  • La présence d'équipements adaptés au handicap et à la perte d'autonomie
  • La pésence d'auxiliaires de vie sur place, jusqu'à 7j/7 24h/24
  • La cohabitation avec des personnes qui me ressemblent, le partage, la convivialité
  • Le projet de vie sociale, animations et activités proposées
  • Le loyer modéré
  • La proximité des transports en commun, commerces, des lieux d'animation, et centres de soin (hôpitaux, cabinets médicaux, ...)
  • La mutualisation des ressources (humaines, matérielles et logistiques, économiques)

Qu'en disent les acteurs de l'écosystème d'habitats partagés ?

Nous avons posé la question à l'un d'entre eux : Monsieur Claude Fages, travailleur social ayant œuvré durant 10 ans au CCAS de Grenoble au pôle soutien et maintien à domicile.

Que pensez-vous des formes alternatives d'habitats ?

Je pense que la véritable définition de l'autonomie c'est faire sa loi, pouvoir choisir. Je ne pense que du bien de ces habitats alternatifs ou intermédiaires dans le sens où vingt ans en arrière, quand on ne pouvait plus rester chez soi, l'alternative n'existait quasiment pas, mise à part la résidence autonomie ou encore les EHPAD. Je plaide pour la multiplication de l'habitat inclusif sur des petites unités de 10/15 logements

Quels sont les intérêts de l'habitat inclusif selon vous ?

Encore une fois, l'intérêt est d'avoir le choix. Je pense que l'EHPAD, n'est plus adapté à toutes les situations, ça coûte cher en investissement, ça coûte cher en fonctionnement. Le concept de développement d'habitat inclusif permet quand même d'avoir la sécurité (c'est ce que demandent en premier les personnes âgées et leur famille) Donc je trouve ce concept extrêmement intéressant à développer. Car on est quand même très loin des “ghettos pour vieux” des années 80. Je ne suis pas de ceux qui critiquent l'EHPAD, ça fait partir des choix que l'on doit avoir quand le moment est venu de quitter son logement.

Quels sont les publics concernés ?

L'habitat inclusif représente à mes yeux une alternative à l'EHPAD. Je dis toujours qu'il faut savoir de qui on parle quand on parle de personnes âgées. Car entre 60 et 100 ans, il y a le même écart qu'entre 20 et 60. Quelqu'un de 60-65 ans n'a rien à voir avec quelqu'un de 85 ans. Il faut vraiment savoir de qui on parle. J'ai l'habitude de dire aussi qu'à 65 ans on n'est pas vieux, à 75 ans on devient vieux et à 85 on l'est. Et ce qui est très difficile c'est de convaincre les personnes entre 70 et 80 ans qu'il faut qu'elles anticipent sur leur vieillissement. Il existe tout un travail de sensibilisation à faire et c'est là où intervient un éventail de choix qui doit être très élargi pour qu'une personne puisse trouver le logement adapté au moment venu.

Actualités

Vous trouverez ci-dessous toutes les actualités sur l'habitat inclusif :

Toutes les actualités Habitat inclusif

Liste de nos agences

Une question ? Un besoin ?
Contactez

Portrait de Karine Pirouëlle

Karine PIROUËLLE

Responsable de Projets Nationaux chez Vitalliance,
est à votre écoute pour toute information sur un projet d'Habitat Inclusif.