1. Glossaire des pathologies
  2. Personnes handicapées
  3. Paraplégie / Tétraplégie

Paraplégie / Tétraplégie

La paraplégie est une paralysie des deux membres inférieurs du corps et de la partie basse du tronc. Elle est la conséquence d’une lésion de la moelle épinière et touche donc uniquement les jambes. La tétraplégie est, quant à elle, une paralysie des quatre membres provoquée elle-aussi par des lésions de la moelle épinière. Il s’agit donc d’une atteinte motrice qui touche les bras et les jambes.

La moelle épinière constitue un faisceau de câbles électriques qui permettent de transmettre aux membres les ordres donnés par le cerveau. Dans le cas d’une paraplégie ou tétraplégie, ce contact est rompu, empêchant la transmission, d’où la paralysie. La différence entre les deux est le type de lésion : dorso-lombaire pour une paraplégie, cervicale pour une tétraplégie.

Elles peuvent être totale ou partielle, transitoire ou définitive et sont souvent le résultat d’accidents de la circulation comme des accidents de la route, parfois de sport (chutes), plus rarement suite à une agression ou une blessure. Elles peuvent aussi parfois être causées par une autre forme d’atteinte comme une tumeur, une infection, une malformation… Elles touchent principalement les hommes.

Vivre à domicile les difficultés

En fonction des zones touchés au niveau de la colonne vertébrale, les séquelles sont plus ou moins graves.

En plus de la paralysie, plusieurs symptômes apparaissent chez la personne para ou tétraplégique.

Tout d’abord des troubles sensitifs : le malade perd toute sensibilité au niveau de la peau, ou en grande partie, et ne ressent pas ou quasiment plus la douleur.

A cela viennent s’ajouter des troubles sphinctériens touchant le système urinaire et/ou intestinal, des troubles génito-sexuels, des troubles respiratoires et certaines douleurs particulières.

Une équipe spécialisée s’occupera de la rééducation du malade afin de qu’il retrouve le plus d’autonomie possible. Ce travail doit obligatoirement être réalisé par des professionnels (kinésithérapeute, ergothérapeute…)

L’aide à domicile, son rôle pour votre quotidien

Le rôle de l’auxiliaire de vie sera différent en fonction du type de paralysie mais elle doit, dans tous les cas, prolonger le travail de l’équipe médicale, une fois au domicile.

Après la rééducation, une personne paraplégique peut conserver une certaine autonomie. En effet, même en fauteuil roulant, elle peut encore réaliser des gestes de la vie quotidienne, effectuer elle-même ses transferts. Le rôle de l’auxiliaire de vie sera donc de l’aider dans l’accomplissement de ces tâches et, éventuellement, de les réaliser à sa place si besoin.

En revanche, une personne tétraplégique nécessitera plus d’accompagnement car contrairement au paraplégique, elle n’est plus capable d’effectuer les gestes essentiels du quotidien et devient donc totalement dépendante.

Il est important d’aménager le logement aux nouvelles conditions de vie de la personne para ou tétraplégique : chaque espace doit lui être facilement accessible.

L’aide à domicile devra également être en mesure de prévoir et de gérer les complications. Le port de bas de contention veineuse, de vêtements amples au niveau des hanches et des genoux ainsi qu’une position légèrement inclinée la nuit, avec les pieds surélevés permettra d’éviter les troubles circulatoires.

Vitalliance vous propose des intervenants spécialisés dans la prise en charge des personnes atteintes de la pathologie paraplégie / tétraplégie :

Notre offre pour les personnes handicapées

Created by Icon Fairfrom the Noun Project